International Conference “The peace process of the Casamance conflict”

[Voir en Français ci-deouss]
Deadline for abstracts: October 31, 2018

The Casamance conflict in southern Senegal is a secession conflict lasting more than three decades. Since 1982 the Movement of Democratic Forces of Casamance (MFDC) opposes the Senegalese state to reach the independence of the region. This internal conflict has transboundary effects, especially for Guinea-Bissau and Gambia.

A peace process initiated in the 1990s, involving several actors including Guinea-Bissau, Gambia and civil society organizations. Since then, several peace agreements have been signed, but none has been respected. In recent years, the community of Sant’Egidio engaged in mediation.

This conference is organized in the framework of the “Resolution of the Casamance conflict research project” at the Center for International Studies – University Institute of Lisbon (CEI-IUL).

The overall objective of the conference is to bring together researchers, teachers, students, journalists and non-governmental organizations working in the field of peace. Specialists in secessionist conflicts, peace processes in Africa and specialists more focused in the Casamancese case are invited to exchange experiences, discuss the foundations of the extent of one of the longest armed conflicts in West Africa and provide some testimonies about this challenging peace process.

 

Submission of proposals

It is possible to submit your proposals on the following topics:

  1. The Casamance conflict: comparisons and perspectives;
  2. Conflict, cross-border dimensions and the game of external powers;
  3. Ethnic, religious and cultural dimensions in the conflict;
  4. Conflict and natural resources: issues and consequences;
  5. The role of women and civil society organizations in building peace and protecting the environment in Casamance;
  6. The game of interests of the protagonists (MFDC and State): do they really seek peace? Is mediation possible? The attempt of the Community of Sant’Egidio;
  7. Blind spots and silences in the Casamance literature.

The proposals for communications should be related to the general theme and the topics mentioned above.

Each proposal must include:

  • Title
  • Name and surname of author(s)
  • Institutional affiliation
  • E-mail
  • Summary – Abstracts must have a maximum of 250 words and 4 keywords. Font: Times New Roman, size 12, justified.
  • Short Biography – about 200 words

Proposals must be submitted in one of the official languages ​​of the Conference: Portuguese, French or English.

Abstracts presented in Portuguese should have the English version.

 

Registration fees:

  • Speakers: € 20,00
  • Student lecturers: € 10,00
  • Admission is free to attend to the conference

Important dates

  • Submission of Proposals: Until October 31, 2018
  • Notification of acceptance of proposals: November 30, 2018
  • Registration of participants: Until December 30/2018
  • Submission of the definitive text of communication: Until February 14,  2019 | Please note that the text should have a maximum of 20 pages, including notes and references.
  • Conference:  February 21-22, 2019
  • Full papers may be submitted to an eventual publication in an e-book series of CEI-IUL – Until June 30, 2019

The abstracts should be sent to the following e-mail: casamanceconf.cei@iscte-iul.pt

Contact: d12016@iscte-iul.pt

 


[Français]

Conférence Internationale: La problématique du processus de paix du conflit de Casamance

Appel à Communications

Le conflit de Casamance est un conflit armé de sécession de plus de trois décennies dans le sud du Sénégal. Depuis 1982, le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), qui revendique l’indépendance de la région, s’y oppose à l’Etat sénégalais. Ce conflit interne a des effets transfrontaliers, notamment pour les voisins méridionaux du Sénégal, Guinée-Bissau et Gambie.

Un processus de paix a été initié depuis les années 90, impliquant plusieurs acteurs, dont la Guinée-Bissau et la Gambie, et des organisations de la société civile. Ces dernières années, la communauté de Sant’Egidio a entrepris une médiation. Plusieurs accords de paix ont été signés, mais aucun n’a été respecté.

Cette conférence est organisée dans le cadre du projet de recherche sur la «Résolution du conflit de Casamance» au Centre d’Études Internationales- Institut Universitaire de Lisbonne (CEI-IUL). L’objectif de la conférence est de réunir des chercheurs, des enseignants, des étudiants, des journalistes, des organisations non gouvernementales qui travaillent dans le domaine de la paix, des spécialistes en  matière de conflits de sécession et de processus de paix en Afrique d’une manière générale, et en particulier de la Casamance, pour discuter des causes de la prolongation de l’un des plus longs conflits armés en Afrique de l’Ouest, échanger des expériences et donner quelques témoignages sur le difficile processus de paix.

Soumission de propositions

Il est possible de soumettre des communications aux sujets suivants:

  1. Le conflit de Casamance: comparaisons et mise en perspective ;
  2. Le conflit, les dimensions transfrontalières et le jeu des puissances extérieures;
  3. Les dimensions ethniques, religieuses et culturelles dans le conflit ;
  4. Le conflit et les ressources naturelles : enjeux et conséquences ;
  5. Le rôle des femmes et des organisations de la société civile dans la construction de la paix et  la protection de l’environnement en Casamance ;
  6. Le jeu d’intérêts des protagonistes (MFDC et Etat) : recherchent-ils vraiment la paix ? Une médiation est-elle possible ? La tentative de la Communauté de Sant’Egidio ;
  7. Les angles morts et les silences dans la littérature sur la Casamance.

 

Chaque proposition comprend:

  • Titre
  • Nom et prénom de/s auteur/es
  • Affiliation Institutionnelle
  • E-mail
  • Résumédoivent avoir un maximum de 250 mots et 4 mots-clés. Police : Times New Roman, taille 12, justifiée.
  • Bref biographie – 200 mots

 

Les propositions doivent être présentées dans l’une des langues officielles de la Conférence: le portugais, le français ou l’anglais.

Les résumés présentés en portugais devraient avoir la version anglaise.

 

Frais d’inscription:

  • Les conférenciers : €20,00
  • Étudiants conférenciers: €10,00
  • Entrée libre pour assister à la conférence

 

Dates importantes

-Soumission des propositions : Jusqu’au 31 octobre 2018

-Notification d’acceptation des propositions : 30 novembre 2018

Inscription de participants :     Jusqu’au 30 décembre/2018

– Soumission du texte définitif de communication : Jusqu’au 14 février 2019 |Le texte devrait avoir un maximum de 20 pages, y compris notes et références bibliographiques

– Conférence Internationale: 21-22 février 2019

– Soumission de les articles complets pour être publiés dans e-books series de CEI-IUL: Jusqu’au 30 juin 2019

 

Les propositions doivent être envoyées à l’adresse suivante : casamanceconf.cei@iscte-iul.pt

 

Contact pour toute clarification : d12016@iscte-iul.pt

 

Photo: Landmine warning sign near Ziguinchor / CC BY 2.0